LA MARIONNETTE COMME INSTRUMENT D’EXPRESSION

Du 8 au 13 février 2021 (42 heures)
Avec Philippe Rodriguez-Jorda

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Les 6 jours de ce stage seront entièrement consacrés à l’animation de marionnettes et à l’interprétation en duo avec ces instruments , ces personnages en dehors de soi-même.

Nombre de participants : 8
Public : acteurs, marionnettistes, circassiens, danseurs, conteurs, facteurs/factrices de marionnettes, musiciens … ayant une pratique professionnelle débutante ou confirmée.
Frais pédagogiques : 846,69 € tarif AFDAS, autres tarifs nous consulter
Date limite de candidature : 8 janvier 2021

PROGRAMME

  • Entrer dans chaque journée par une ‘mise en corps’ spécifique du/de la marionnettiste.
  • Découvrir / re-découvrir les approches techniques de l’instrument-marionnette dans sa grande diversité.
  • Repérer et mettre en pratique individuellement les ‘modes de présences’ majeurs du duo : marionnette/marionnettiste à vue.
  • Appliquer les acquis de la journée et des jours précédents pour monter une étude en solo avec texte, dans un genre proposé : conte, monologue, boniment, poème.
  • Imaginer librement, développer et réaliser une scène, préférablement à plusieurs, en lien avec les orientations et les acquis de la semaine : textes dramatiques dialogués, poèmes à 2 voix, etc …
  • Présenter une sélection de moments de la semaine à un public choisi, le samedi 13 février dans le cadre du « Puppet-Café ».
  • Présenter en 30′ un projet ou une expérience passée

PHILIPPE RODRIGUEZ-JORDA, marionnettiste-interprète, sort diplômé de l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières en 1990.

  • Il participe depuis à des créations et tournées, en France, en Europe, et plus loin. Ces derniers temps, il entretient une relation artistique suivie avec : Bérangère Vantusso (Paris) dans «Kant», «les Aveugles», «Violet», «l’herbe folle», «le rêve d’Anna», «l’institut Benjamenta», Basil Twist (NYC) notamment dans «Dogugaeshi», Audrey Bonnefoy (Picardie) dans « de la porte d’Orléans », « O’Yuki», « la Moustache », Anna IVANOVA (Russie, Finlande) «Ratcatcher(s)», Laura Fedida dans « Psaumes pour Abdel ».
  • De même que par le passé avec François Lazaro (Paris) dans «Entre chien et loup», «Les portes du regard», «L’effacement», «Paroles Mortes», «Le rêve de votre vie», Roman Paska (NYC, France, Autriche), Sylvie Baillon (Cie Ches Panses Vertes), le Théâtre de marionnettes à fils de Genève (saison 1993-94), Josef KROFTA (Tchéquie), Sylvain Maurice (Paris) dans «La chute de la maison Usher», «Les sorcières», «Métamorphose» , ou encore avec Claire HEGGEN (Théâtre du Mouvement) dans « les choses étant ce qu’elle sont », « Ombre claire ».
Menu