POP UP ET THEATRE DE MARIONNETTES, DE LA DRAMATURGIE AU JEU

Du 7 au 16 juin 2021 (56 heures)
Avec Damien Schoevaërt et Pierre Blaise

Le livre POP UP peut être présenté sous une forme théâtrale, au même titre que les théâtres de papier. Il se prête à un répertoire infini, des légendes populaires aux pièces classiques et contemporaines. .  La technique du POP UP pour le théâtre doit prendre en compte un ensemble de contraintes bien spécifiques qui feront l’objet du stage, contraintes des matériaux, lisibilité du dépliage, du jeu, du rythme.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La mise en jeu des théâtres pop up demande d’autres qualités au conteur, au marionnettiste, au comédien, au concepteur. C’est une expérience visuelle qui est proposée au spectateur. En même temps qu’une délicate manipulation qui est exigée de l’acteur.

PROGRAMME

La grammaire du Pop up : familiarisation avec les fondamentaux du Pop up ; apprentissage des systèmes et mécanisme d’animation ; dramaturgie du pli ; apprentissage d’une « grammaire » du pliage, rotation, retournement, reversions, recouvrement…; spécificités et contraintes du pop up sur scène.

Scénarimages d’après des textes proposés par Pierre Blaise et application à la scène à partir d’un « storyboard ».

Mise en volume : Fabrication de marionnettes et des décors en pop up

Mise en jeu : Par une approche de l’organisation du récit, de l’espace plan, de la mise en scène et de la mise en jeu, l’étudiant construira ses propres procédés du dire et du « voir dit » spécifiquement adaptés à la technique.
Le stage portera ainsi sur l’interprétation vocale et gestuelle, les signes de la main en rapport avec la désignation et la manipulation d’images fragmentées.

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle vivant, marionnettistes, comédiens, conteurs, scénographes, plasticiens, intervenants artistiques
Frais pédagogiques : 1361 € tarif AFDAS, autres tarifs nous consulter
Date limite de candidature : 7 mai 2021

DAMIEN SCHOEVAËRT, ingénieur papier morphologiste biomathématicien

Chercheur à l’Université Paris-Sud, il poursuit ses recherches sur l’analyse et la modélisation du mouvement cellulaire par vidéographie à l’Institut universitaire d’hématologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Depuis toujours intéressé par la forme dépliée, il présente en 1991, le premier livre Pop up théâtral, au Festival de Charleville-Mézières. Il a réalisé par la suite une trentaine de Pop up pour la Scène, sur des thèmes variés et le plus souvent accompagné d’un Ensemble musical.

PIERRE BLAISE, directeur artistique du Théâtre sans Toit metteur en scène marionnettiste directeur du Théâtre aux mains Nues.

Il rencontre le maître de marionnettes chinois Li-Tien Lu qui déterminera sa volonté de se diriger vers le théâtre de marionnettes. Ses premiers rôles lui sont confiés par Alain Recoing. Il participe à la génération des marionnettistes engagés au Théâtre National de Chaillot par Antoine Vitez. Considérant la marionnette comme un instrument théâtral, il développe une méthode fondée sur la dramaturgie du jeu.

Il a enseigné à l’École Charles Dullin, au Grenier de Toulouse, au Théâtre National de Chaillot, à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières. Il intervient dans des conservatoires et de nombreux stages.

OBJECTIF GENERAL

Le POP UP est un dispositif articulé qui permet de passer du plan au volume, aussi il est, par excellence, un art du surgissement et de métamorphose.
Il peut être présenté sous une forme théâtrale, au même titre que les théâtres de papier. Il se prête à un répertoire infini, des légendes populaires aux pièces classiques et contemporaines. Le pop up peut aussi devenir une marionnette. La technique du POP UP pour le théâtre et la marionnette doit prendre en compte un ensemble de contraintes bien spécifiques qui feront l’objet du stage, contraintes des matériaux, lisibilité du dépliage, de la mise en scène, du jeu, du rythme.
La mise en jeu des théâtres pop up demande d’autres qualités au conteur, au marionnettiste, au comédien, au concepteur. C’est une expérience visuelle qui est proposée au spectateur. En même temps qu’une délicate manipulation qui est exigée de l’acteur.

PUBLIC VISE ET PREREQUIS
Public visé : Marionnettistes, comédien-ne-s, conteurs-euses, artistes du spectacle vivant
Prérequis : 2 ans d’expérience professionnelle

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DE LA FORMATION
A la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :

  1. Fabriquer et expérimenter des marionnettes et théâtres pop-up
  2. Présenter « une Forme brève » à partir d’un texte

PROGRAMME PEDAGOGIQUE DE LA FORMATION
Les 3 premiers jours : Points 1 , 2 et 3
Les 5 derniers jours : Points 4, 5, 6, 7, 8

1 — Première journée

    • Matin : Présentation des principes généraux, des règles de construction et de la classification des pop-ups de base
    • Après-midi : Construction des pop-ups à plis parallèles, et des pop-ups à lamelle

2 — Deuxième journée

    • Matin : Présentation et construction des pop-ups à surface gauches et des pop-ups à plis obliques
    • Après midi : Construction d’un bunraku pop-up

3— Troisième journée

    • Matin :
      • Présentation des dispositifs scéniques
      • Présentation des mécanismes pop-ups
    • Après midi :
      • Construction de pop-up composites
      • Finalisation de la grammaire des pop-ups de base

4 — Présentation du protocole d’intervention permanente des regards croisés et complémentaires de l’instructeur-constructeur-scientifique (Damien) et de l’instructeur-acteur-metteur en scène (Pierre).

Sur un texte imposé le stagiaire réalisera :

  • La lecture du texte et l’analyse des forces opposées.
  • La composition du tableau séquentiel par actions – accompagnement et commentaires de Pierre et Damien.

5 — La transposition et l’adaptation du tableau séquentiel par actions en une bande schématique appelée  « Scénarimage ».
La présentation du scénarimage – accompagnement et commentaires de Pierre et Damien.

6, 7, 8  —

  • Elaboration, confection et modélisation plastique du pop-up théâtral d’après le scénarimage – accompagnement et commentaires de Damien et Pierre.
  • Mise en jeu et répétitions du pop-up théâtral, dans un va et vient de l’atelier au plateau – accompagnement et commentaires de Pierre et Damien.
  • Présentation publique de la modélisation du Pop-up théâtral.

MOYENS PEDAGOGIQUES, TECHNIQUES ET D’ENCADREMENT MIS EN ŒUVRE

         Moyens pédagogiques

  • Remise d’un document décrivant les principes et règles de construction des différentes familles de pop-up, description des dispositifs scéniques et des principes de manipulation d’un pop-up
  • projection de Powerpoint sur les étapes de construction
  • Prise de photos des travaux
  • Prise en vidéo de la « Forme brève » finale
  • Une bibliothèque avec mise à disposition d’ouvrages sur le pop-up
  • Projection vidéo de spectacles pop-ups
  • Accès aux ateliers en ligne de construction de pop-ups

Moyens techniques

  • Atelier équipé de machines et d’outils pour le travail du bois, du carton, du papier, du tissu
  • Salle équipée de tables pour la construction : 1 table par stagiaire
  • Jeu dans le studio de répétition « boîte noire » de la Cie Arketal
  • Une imprimante – scanner couleur et N&B, un photocopieur couleur et N&B, ordinateur, réseau internet, mini projecteurs avec câbles électriques, appareil photo, caméra avec pied, vidéo projecteur avec liaison sur ordinateur
  • Un éclairage scénique minimal (de répétition)
  • Un système de diffusion du son à partir d’un ordinateur
  • Un coin cuisine avec micro-onde, réfrigérateur, vaisselle

Moyens d’encadrement    Formateurs

DAMIEN SCHOEVAERT
Maître de Conférence Université Paris-Sud, Plasticien, Concepteur de pop-ups marionnettiques

Damien Schoevaert est un enseignant chercheur en biologie. Ses travaux portent sur l’analyse du mouvement et la reconnaissance des formes observées au microscope. Enseignant en histologie et en embryologie à la faculté de Médécine, il s’intéresse à la modélisation de la morphogenèse par les théories du pli, de la tenségrité. Il est par ailleurs, graveur illustrateur. Il est le fondateur du groupe de travail « voir et produire des images d’arts et de sciences » de l’université paris Sud. Il est l’initiateur du pop-up marionnettique. Il réalise des spectacles (pour la Péniche Opéras, Le Théâtre sans toit, l’Orphée théâtre, la compagnie les Lunaisiens) et il enseigne cette technique pour les étudiants et professionnels du spectacle dans différentes structures (Ecole Nationale des arts décoratifs de Paris, l’ESNAM, l’Atelier d’Arketal, Til Teatre Elàstic de Palma…)

PIERRE BLAISE, Directeur artistique du Théâtre sans Toit
Metteur en scène, auteur, marionnettiste

Pierre Blaise fonde et dirige le Théâtre Sans Toit, d’abord orienté vers le théâtre de rue. Il y développe un art visuel fondé sur la pratique du masque et de la marionnette. Il participe à la génération des marionnettistes engagés au Théâtre National de Chaillot par Antoine Vitez. Il crée plus de trente spectacles au Théâtre Sans Toit, d’inspiration picturale, musicale ou textuelle. Considérant la marionnette comme un instrument théâtral, il développe une méthode fondée sur la dramaturgie du jeu. Il a enseigné à l’Ecole Charles Dullin, au Grenier de Toulouse, au Théâtre National de Chaillot, à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières. Il intervient dans des conservatoires et de nombreux stages.

Depuis 2014, Pierre Blaise est également directeur du Théâtre aux Mains Nues et de son école.

MOYENS PERMETTANT LE SUIVI ET L’APPRECIATION DES RESULTATS

 Suivi de l’exécution :
Feuilles de présence signées des stagiaires et du formateur par demi-journée

Appréciation des résultats

  • Echange à chaque étape de la formation avec le stagiaire :
    • Retour du stagiaire sur ses avancées ou ses difficultés
    • Retour de l’intervenant : à l’écoute du stagiaire; propositions pour dépasser les difficultés
    • Validation de la formation avec une attestation individuelle  de fin de formation
    • Une attestation de fin de formation individuelle
    • Un Questionnaire de fin de formation

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FORMATION

Dates : du 7 au 16 juin 2021 ou 8 jours 56 heures
Durée totale de la formation : 8 jours 56 heures
Horaires : 10h00-13h00 / 14h00-18h00
Rythme : En continu
Mode d’organisation pédagogique :

Nombre de participants : 8 maximum
Lieu de formation : L’Atelier d’Arketal, 4 impasse de la chaumière, 06400 Cannes
Accueil pour les personnes handicapées
Les locaux sont accessibles aux personnes handicapées, cependant notre atelier étant situé au 1er étage d’un immeuble sans ascenceur, les personnes à mobilité réduite devront prendre contact avec la compagnie Arketal avant inscription.

Frais pédagogiques : 1361 € tarif AFDAS, autres tarifs nous consulter

Menu