POP UP ET THEATRE DE MARIONNETTES, DE LA DRAMATURGIE AU JEU

Du 7 au 16 juin 2021 (56 heures
Avec Damien Schoevaërt et Pierre Blaise

Le livre POP UP peut être présenté sous une forme théâtrale, au même titre que les théâtres de papier. Il se prête à un répertoire infini, des légendes populaires aux pièces classiques et contemporaines. .  La technique du POP UP pour le théâtre doit prendre en compte un ensemble de contraintes bien spécifiques qui feront l’objet du stage, contraintes des matériaux, lisibilité du dépliage, du jeu, du rythme.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La mise en jeu des théâtres pop up demande d’autres qualités au conteur, au marionnettiste, au comédien, au concepteur. C’est une expérience visuelle qui est proposée au spectateur. En même temps qu’une délicate manipulation qui est exigée de l’acteur.

PROGRAMME

La grammaire du Pop up : familiarisation avec les fondamentaux du Pop up ; apprentissage des systèmes et mécanisme d’animation ; dramaturgie du pli ; apprentissage d’une « grammaire » du pliage, rotation, retournement, reversions, recouvrement…; spécificités et contraintes du pop up sur scène.

Scénarimages d’après des textes proposés par Pierre Blaise et application à la scène à partir d’un « storyboard ».

Mise en volume : Fabrication de marionnettes et des décors en pop up

Mise en jeu : Par une approche de l’organisation du récit, de l’espace plan, de la mise en scène et de la mise en jeu, l’étudiant construira ses propres procédés du dire et du « voir dit » spécifiquement adaptés à la technique.
Le stage portera ainsi sur l’interprétation vocale et gestuelle, les signes de la main en rapport avec la désignation et la manipulation d’images fragmentées.

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle vivant, marionnettistes, comédiens, conteurs, scénographes, plasticiens, intervenants artistiques
Frais pédagogiques : 1361 € tarif AFDAS, autres tarifs nous consulter
Date limite de candidature : 7 mai 2021

DAMIEN SCHOEVAËRT, ingénieur papier morphologiste biomathématicien

Chercheur à l’Université Paris-Sud, il poursuit ses recherches sur l’analyse et la modélisation du mouvement cellulaire par vidéographie à l’Institut universitaire d’hématologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Depuis toujours intéressé par la forme dépliée, il présente en 1991, le premier livre Pop up théâtral, au Festival de Charleville-Mézières. Il a réalisé par la suite une trentaine de Pop up pour la Scène, sur des thèmes variés et le plus souvent accompagné d’un Ensemble musical.

PIERRE BLAISE, directeur artistique du Théâtre sans Toit metteur en scène marionnettiste directeur du Théâtre aux mains Nues.

Il rencontre le maître de marionnettes chinois Li-Tien Lu qui déterminera sa volonté de se diriger vers le théâtre de marionnettes. Ses premiers rôles lui sont confiés par Alain Recoing. Il participe à la génération des marionnettistes engagés au Théâtre National de Chaillot par Antoine Vitez. Considérant la marionnette comme un instrument théâtral, il développe une méthode fondée sur la dramaturgie du jeu.

Il a enseigné à l’École Charles Dullin, au Grenier de Toulouse, au Théâtre National de Chaillot, à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières. Il intervient dans des conservatoires et de nombreux stages.

Menu