PROGRAMME2020

Donner Corps, Voix et mouvements aux existences silencieuses.

L’Atelier d’Arketal, Centre international de formation et de recherche des arts de la marionnette, est né d’un désir de transmission et de partage aussi bien que de la nécessité de faire vivre un espace de recherche et de création.

L’Atelier d’Arketal est un lieu de formation professionnelle autour des arts de la marionnette dirigé depuis 2002 par Greta Bruggeman. Ce lieu-ressource, unique en région PACA, est à destination des professionnels du spectacle et des personnes engagées sur les chemins professionnels qui ont besoin de s’enrichir de cette pratique. Il favorise la découverte et l’initiation à l’expression plastique et dramatique contemporaine.

Au-delà de la transmission des techniques, L’Atelier d’Arketal se veut un lieu de rencontre ouvert à l’aventure créative, à la mise en commun des savoirs entre les participants aux stages et au partage d’expériences artistiques. Depuis 16 ans, l’atelier est en constante évolution. A la construction de divers types de marionnettes et à la pratique du jeu, se sont ajoutées l’interprétation, la mise en scène, l’exploration de l’écriture et la scénographie.

Les stagiaires (70 personnes en 2018), de toute la France et de l’étranger (Espagne, Suisse, Allemagne, Finlande, Canada en 2018), viennent et reviennent à l’atelier suivre l’enseignement d’experts dans leur spécialité du théâtre de marionnettes et rencontrer l’univers de plasticiens et d’auteurs, explorateurs de ce monde.

Les stages sont conventionnés AFDAS.
Arketal est Centre de formation référençable dans le Datadock.

LE PROGRAMME 2020

“Mise en forme Mise en jeu”

Newspaper Puppet abordera la réalisation d’une Forme brève, de la dramaturgie au jeu, enpassant par la construction d’un personnage.

Jeu de marionnettes à la table invite chaque participant à plonger dans les contes philosophiques de Jean Claude Carrière.

Pop up et Marionnettes, avec Damien Schoevaert qui transmet les 3 premiers jours l’art du pliage et du dépliage dans le jeu scénique, suivi par l’approche de l’organisation du récit, de l’espace, du plan de la mise en scène et de la mise en jeu avec Damien Schoëvaert et Pierre Blaise (directeur du Théâtre aux mains nues, école qui forme les acteurs-marionnettistes).

Deux nouvelles personnes viennent animer un atelier :
Paulo Duarte, diplômé des Beaux-Arts de Porto et de l’ESNAM (École Supérieure Nationale des arts de la Marionnette), a co-dirigé la Cie Pseudonymo avec David Girondin Moab jusqu’en 2006. Il co-dirige la compagnie LàOù/marionnette avec Renaud Herbin et Julika Mayer jusqu’en 2011. Il fonde la compagnie Mecanika en 2012. Il propose que chaque stagiaire construise une figure à partir de sa propre image, un « monstre », que chacun idéalise, fuit ou imagine.
Erika Faria de Oliveira diplômée de l’ESNAM. Arketal l’a accueillie dans un compagnonnage à sa sortie de l’école en 2011 et engagée dans la création « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono. Nous accueillons maintenant cette passionnée de la marionnette à gaine pour donner une formation : « Jouer la marionnette à gaine, entre ciel et terre, en liant intérieur et extérieur, et porter son coeur sur sa main ».

Nous sommes très heureux d’accueillir pour la troisième fois, Frank Soehnle, maître de la marionnette à fil contemporaine, metteur en scène et directeur du Figuren Theater de Tûbingen  (Allemagne). Il abordera la construction et le jeu.

NEWSPAPER PUPPET avec Greta BRUGGEMAN & Sylvie OSMAN - 10 au 14 février 2020 (35 h)

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs, intervenants artistiques
Frais pédagogiques : 505,18 €
Date limite de candidature : le 10 janvier 2020

Stage de construction et de jeu de marionnettes
Au cours du stage seront abordées toutes les étapes de réalisation d’une « Forme brève » : texte, construction d’une marionnette et jeu, pour une démarche de création personnelle, à partir d’un article dans un journal.

Programme

Choisir un article dans un journal (quotidien régional ou national). L’article doit comporter un personnage et une action liée à ce personnage.

  • Construction du personnage sous la forme d’une marionnette à la table, articulée, et en papier journal. Le squelette est construit avec des tubes, du fil de fer et des tasseaux.
  • Prise de connaissance de l’objet : articulations, inclinaisons, rotations, ses possibilités, ses limites, son contrepoids, la marche, le regard, passage de la main gauche à la main droite du manipulateur et vice-versa, transposition des sentiments, des états par le mouvement dans le corps de la marionnette. C’est la marionnette qui joue et non pas l’acteur.

Jeu d’après le texte et l’action choisis

Greta Bruggeman constructrice de marionnettes, scénographe.
Formée à l’Institut de la marionnette de Charleville-Mézières. Depuis 1984, construit les marionnettes et scénographies des créations de la Compagnie Arketal.
Enseigne l’art de la marionnette dans l’Atelier d’Arketal et d’autres centres de formation à la marionnette en France et à l’étranger.

Sylvie Osman comédienne-marionnettiste, metteure en scène
Formée à l’Institut International de la Marionnette de Charleville Mézières
Elle alterne la mise en scène de textes d’auteurs classiques et contemporains
Elle enseigne le jeu de marionnettes dans des organismes de formations artistiques en France et à l’étranger.
Elle intervient à l’ERACM (Ecole régionale d’acteurs de Cannes et de Marseille) depuis 2003

JEU DE MARIONNETTES A LA TABLE avec Sylvie OSMAN - 17 au 21 février 2020 (35 h)

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs
Frais pédagogiques : 517,50 €
Date limite de candidature : le 15 janvier 2019

À partir d’un conte philosophique de Jean Claude Carrière, mettre en jeu des marionnettes à la table, dont la manipulation se fait à vue. Le travail porte sur la transmission du mouvement, du corps du manipulateur dans le corps de la figure-marionnette et sur l’interprétation.

Ce type de marionnettes est manipulé à l’aide de poignées fixées derrière la tête et le corps. Cette marionnette évolue sur un support, en l’occurrence, la table.

Programme

  • Mise en condition physique par un échauffement approprié, corps et voix.
  • Présentation des marionnettes utilisées, créations de la compagnie Arketal, leurs caractéristiques esthétiques, expressives et techniques.
  • Exercices de manipulation de base : travail sur la respiration, étude des états et sentiments, transposition des mots par le mouvement, anticipation du mouvement, rythme, immobilité entre deux mouvements.
  • Recherche autour des 3 langages :
    L’interprétation, le corps-matière de la figure, le mouvement dans l’espace.
    Jeu d’après un conte philosophique de Jean-Claude Carrière

Sylvie Osman comédienne-marionnettiste, metteure en scène
Formée à l’Institut International de la Marionnette de Charleville Mézières
En 1984, elle fonde avec Greta Bruggeman la compagnie Arketal.
Elle alterne la mise en scène de textes d’auteurs classiques et contemporains
Elle enseigne le jeu de marionnettes dans des organismes de formations artistiques en France et à l’étranger.
Elle intervient à l’ERACM (Ecole régionale d’acteurs de Cannes et de Marseille) depuis 2003

STAGE POP UP ET THEATRE DE MARIONNETTES DE LA DRAMATURGIE A LA MISE EN JEU avec Damien SCHÖËVAËRT & Pierre BLAISE - 26 février au 6 mars 2020 (56 h)

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs, scénographes, plasticiens.
Frais pédagogiques : 992,37 €
Date limite de candidature : 15 février 2020

Le livre POP UP peut être présenté sous une forme théâtrale, au même titre que les théâtres de papier.
Il se prête à un répertoire infini, des légendes populaires aux pièces classiques et contemporaines.
La technique du POP UP pour le théâtre doit prendre en compte un ensemble de contraintes bien spécifiques qui feront l’objet du stage, contraintes des matériaux, lisibilité du dépliage, du jeu, du rythme.
La mise en jeu des théâtres pop up demande d’autres qualités au conteur, au marionnettiste, au comédien, au concepteur. C’est une expérience visuelle qui est proposée au spectateur. En même temps qu’une délicate manipulation qui est exigée de l’acteur.

PROGRAMME
La grammaire du Pop up :
familiarisation avec les fondamentaux du Pop up ; apprentissage des systèmes et mécanisme d’animation ; dramaturgie du pli ; apprentissage d’une « grammaire » du pliage, rotation, retournement, reversions, recouvrement…; spécificités et contraintes du pop up sur scène.
Scénarimages d’après des textes proposés par Pierre Blaise et application à la scène à partir d’un storyboard.
Mise en volume : Fabrication de marionnettes et des décors en pop up.
Mise en jeu : Par une approche de l’organisation du récit, de l’espace plan, de la mise en scène et de la mise en jeu, l’étudiant construira ses propres procédés du dire et du « voir dit » spécifiquement adaptés à la technique.
Le stage portera ainsi sur l’interprétation vocale et gestuelle, les signes de la main en rapport avec la désignation et la manipulation d’images fragmentées.

Damien Schoevaërt ingénieur papier morphologiste biomathématicien.
Chercheur à l’Université Paris-Sud, il poursuit ses recherches sur l’analyse et la modélisation du mouvement cellulaire par vidéographie à l’Institut universitaire d’hématologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris.
Depuis toujours intéressé par la forme dépliée, il présente en 1991, le premier livre Pop up théâtral, au Festival de Charleville-Mézières.
Il a réalisé par la suite une trentaine de Pop up pour la Scène, sur des thèmes variés et le plus souvent accompagné d’un Ensemble musical.

Pierre Blaise directeur artistique du théâtre sans Toit, metteur en scène marionnettiste, directeur du Théâtre aux mains Nues.
Il rencontre le maître de marionnettes chinois Li-Tien Lu qui déterminera sa volonté de se diriger vers le théâtre de marionnettes. Ses premiers rôles lui sont confié par Alain Recoing.
Il participe à la génération des marionnettistes engagés au Théâtre National de Chaillot par Antoine Vitez. Considérant la marionnette comme un instrument théâtral, il développe une méthode fondée sur la dramaturgie du jeu.
Il a enseigné à l’École Charles Dullin, au Grenier de Toulouse, au Théâtre National de Chaillot, à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières.
Il intervient dans des conservatoires et de nombreux stages.

CONSTRUIRE DES MARIONNETTES ``MON MONSTRE`` CONCEPTION DE L'EXPRESSION avec Paolo DUARTE - du 9 au 20 mars 2020 (70 h)

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs, scénographes, plasticiens, intervenants artistiques
Frais pédagogiques : 1360,61 €
Date limite de candidature : le 10 février 2020

OBJECTIFS

  • Construire une figure à partir de sa propre image : un « monstre ».
  • Chaque stagiaire travaillera sur son idée de « monstre » dans un cadre bien précis. Ce cadre lui permettra l’apprentissage d’une technique de moulage et tirage, avec quelques notions de modelage.
  • Les sources sont variées : Du monstre inconnu et fabuleux de l’antiquité, au monstre détaillé scientifiquement des lumières, aux supers héros de l’époque contemporaine.

PROGRAMME

  • Moulage de son propre visage et tirage du positif en plâtre.
  • Croquis du « monstre » en trois postures : face, 3 quarts et profil.
  • Modelage ou sculpture directe sur du plâtre de la figure imaginée.
  • Papiétage en direct ou par moulage en plâtre.
  • Épaules et liaison du cou.

Paulo Duarte est diplômé des Beaux-Arts de Porto (PT) en peinture. Son intérêt pour le spectacle vivant l’amène à suivre en France des études à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette à Charleville-Mézières (ESNAM).
Depuis, il développe un travail tourné vers le théâtre, les arts plastiques, les formes animées et les nouvelles technologies. À la sortie de l’ESNAM, il fonde la compagnie PSEUDONYMO avec David Girondin Moab qu’il codirige jusqu’en 2006. De 2007 à 2011, il intègre LàOù/marionnette contemporaine, dont il assure la co-direction artistique avec Renaud Herbin et Julika Mayer. Il fonde la compagnie MECANIkA en 2012.
Parallèlement il a collaboré artistiquement avec Roman Paska, Joan Baixas, Zaven Paré, François Sarhan, Madeleine Louarn, Jarg Pataki et Xavier Marchand.

STAGE JEU DE MARIONNETTES À GAINE DU TRADTIONNEL AU CONTEMPORAIN avec Erika FARIA DE OLIVEIRA - 23 AU 27 mars 2020 (35 h)

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle vivant, marionnettistes, comédiens, conteurs
Frais pédagogiques : 588,98 €
Date limite de candidature : le 15 février 2020

L’objectif de l’atelier est de découvrir le coeur de la marionnette à travers le corps de l’acteur-manipulateur pour ensuite permettre à ces corps (celui de l’acteur et celui de la marionnette) d’agir ensemble dans l’espace.

PROGRAMME
Le jeu de la marionnette à gaine sera abordé dans un esprit de partage d’expériences différentes :

  • Le Punch and Judy show de Rod Barnett, la force ancestrale et vitale de la marionnette à gaine anglaise. Le coup de gueule, la musicalité et la notion de routines qui ressemble au numéro de cabaret.
  • Le Corps Castelet de Nicolas Goussef, être à côté, derrière et/ou avec la marionnette
  • La marionnette à gaine occidentale d’inspiration orientale de Pierre Blaise, « fusion de mes savoirs entre la tradition et la marionnette contemporaine que j’ai appliqué et développé dans la création de la Cie Arketal : « l’Homme qui plantait des arbres » de Jean Giono

PROCESSUS

Nous travaillerons derrière un castelet et à vue dans l’espace.
Initiation au jeu de marionnette à gaine : Entrée; action ; sortie.
Jeu à deux : deux manipulateurs deux marionnettes.
Travail de dissociation : un manipulateur deux marionnettes.
Une attention spéciale sera portée au souffle.
La voix est laissée libre.

Dans un deuxième temps je propose aux participants de travailler d’après le conte de Praline Gay-Para : « Le procès de la pierre » le dialogue et le travail de choeur.

Dans un troisième temps nous créerons un petit cabaret.

Erika Faria de Oliveira
Née en Afrique du Sud,Erika se forme à Lisbonne,au Portugal à l’Ecole « Chapitô », où elle se spécialise en : Costumes pour le cirque. Elle intègre ensuite la 8ème promotion de l’ESNAM de Charleville-Mézières, de 2008 à 2011. A l’issue de cette formation, elle participe à la création de la Cie PROJET D.

Créations avec des marionnettes à gaine :

  • The Punch and Judy Show, Cie Projet D
  • l’Homme qui plantait des arbres Cie Arketal
STAGE MARIONNETTES À FILS CONTEMPORAINE avec Frank SOEHNLE - 6 au 17 avril 2020 (70 h)

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle vivant, marionnettistes, comédiens, conteurs, intervenants artistiques, plasticiens.
Frais pédagogiques : 1066,97 €
Date limite de candidature : le 15 mars 2020

Ce stage est une proposition à la découverte du monde de la marionnette à fils contemporaine, de ses nouvelles possibilités sur la scène.

Frank Soehnle est reconnu pour son travail exceptionnel avec la marionnette à fil.
Sa façon de l’utiliser et de la manipuler est devenue une figure du théâtre contemporain.
Sous sa direction, chaque participant réalisera plusieurs marionnettes et en expérimentera la manipulation.

PROGRAMME
La conception de la marionnette naît de la pratique du mouvement de balancier et de l’animation de matériaux différents. De ces expérimentations dépend sa structure.
Chaque stagiaire construira sa marionnette d’après la technique de construction des marionnettes « tête-et-épaules » d’Albrecht Roser. Pour une initiation à la marionnette à fils néanmoins très expressive. Elle comporte deux « contrôles » (un pour la tête et le corps, le deuxième pour les bras », ce qui permet de grandes possibilités de mouvements et capacités de jeu.
L’utilisation de matériaux différents entraine des résultats différents dans la création des figures.
Après la construction de cette marionnette, les stagiaires pourront soit fabriquer une seconde marionnette selon un projet personnel, soit approfondir les potentialités de la première marionnette étudiée.
Le travail comprendra aussi des improvisations avec des formes différentes (ligne, surface, structure, couleurs) qui permettront l’expérimentation de la relation entre la marionnette, le manipulateur et l’espace.

Frank Soehnle est marionnettiste, metteur en scène. Formé à l’Université de la Musique et des Arts du Spectacle de Stuttgart où il obtient une maîtrise de la marionnette.
En 1991 il fonde Le Figuren Theater Tübingen pour produire ses spectacles, dont on peut retenir Flamingo bar, Nachtgesichter, Children of the Beast, With Huge Wings, Salto Lamento, et Hôtel de Rive, qui tournent dans le monde entier.
Egalement enseignant, il est invité dans les Ecoles d’Art en Europe et au-delà.

Menu