STAGES PROFESSIONNELS

Donner Corps, Voix et mouvements aux existences silencieuses.

L’Atelier d’Arketal, Centre international de formation et de recherche des arts de la marionnette, est né d’un désir de transmission et de partage aussi bien que de la nécessité de faire vivre un espace de recherche et de création.

L’Atelier d’Arketal est un lieu de formation professionnelle autour des arts de la marionnette dirigé depuis 2002 par Greta Bruggeman. Ce lieu-ressource, unique en région PACA, est à destination des professionnels du spectacle et des personnes engagées sur les chemins professionnels qui ont besoin de s’enrichir de cette pratique. Il favorise la découverte et l’initiation à l’expression plastique et dramatique contemporaine.

Au-delà de la transmission des techniques, L’Atelier d’Arketal se veut un lieu de rencontre ouvert à l’aventure créative, à la mise en commun des savoirs entre les participants aux stages et au partage d’expériences artistiques. Depuis 16 ans, l’atelier est en constante évolution. A la construction de divers types de marionnettes et à la pratique du jeu, se sont ajoutées l’interprétation, la mise en scène, l’exploration de l’écriture et la scénographie.

Les stagiaires (70 personnes en 2018), de toute la France et de l’étranger (Espagne, Suisse, Allemagne, Finlande, Canada en 2018), viennent et reviennent à l’atelier suivre l’enseignement d’experts dans leur spécialité du théâtre de marionnettes et rencontrer l’univers de plasticiens et d’auteurs, explorateurs de ce monde.

Les stages sont conventionnés AFDAS.
Arketal est Centre de formation référençable dans le Datadock.

LE PROGRAMME 2019

“Mise en forme Mise en jeu”

commencera par le stage Newspaper Puppet qui abordera la réalisation d’une Forme brève, de la dramaturgie au jeu, en passant par la construction d’un personnage. Nous sommes très heureux d’accueillir pour la quatrième fois, le sculpteur, Thomas Lundqvist spécialisé dans la construction de marionnettes japonaises Bunraku et pour la deuxième fois la Master Class de Joan Baixas, un artiste exceptionnel qui vous invite à « construire, jouer et penser ». Alice Gottschalk vient, elle, pour la première fois d’Allemagne, transmettre la construction de grandes figures d’après la technique d’Albrecht Roser. Sylvie Osman animera également un atelier jeu «toc ! Mousseline ! » avec des marionnettes à la table, d’après un texte de Noëlle Renaude. Le duo Damien Schöevaert et Pierre Blaise (directeur du Théâtre aux mains nues, école qui forme les acteurs-marionnettistes) donneront en juin l’atelier Pop up et marionnette : art du pliage et du dépliage dans le jeu scénique ; approche de l’organisation du récit, de l’espace plan, de la mise en scène et de la mise en jeu.

NEWSPAPER PUPPET avec Greta BRUGGEMAN & Sylvie OSMAN - 4 au 8 février 2019

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs, intervenants artistiques
Frais pédagogiques : 461,44 €
Date limite de candidature : le 15 janvier 2019

Stage de construction et de jeu de marionnettes
Au cours du stage seront abordées toutes les étapes de réalisation d’une « Forme brève » : texte, construction d’une marionnette et jeu, pour une démarche de création personnelle, à partir d’un article dans un journal.

Programme
Lecture de journal et choix d’un article.
Etude de la dramaturgie d’une action à partir de l’article.
Construire un personnage qui devra jouer l’action choisie.
Fabrication d’une marionnette à la table, articulée, et en papier journal. le squelette est construit à partir de bois, de tubes et de fils de fer.
Exercices de manipulation de base, travail sur la respiration, étude des états et sentiments, transposition des mots par le mouvement, anticipation du mouvement, rythme, immobilité entre deux mouvements.
Jeu d’après le texte et l’action choisie.

Greta Bruggeman constructrice de marionnettes, scénographe.
Formée à l’Institut de la marionnette de Charleville-Mézières. Depuis 1984, construit les marionnettes et scénographies des créations de la Compagnie Arketal.
Enseigne l’art de la marionnette dans l’Atelier d’Arketal et d’autres centres de formation à la marionnette en France et à l’étranger.

Sylvie Osman comédienne-marionnettiste, metteure en scène.
Formée à l’Institut de la marionnette de Charleville-Mézières.
Elle alterne la mise en scène de textes d’auteurs classiques et contemporains.
Enseigne le jeu de marionnettes dans des organismes de formations artistiques en France et à l’étranger.
Intervient à l’ERACM (Ecole régionale d’acteurs de Cannes et de Marseille) depuis 2003.

JEU DE MARIONNETTES A LA TABLE avec Sylvie OSMAN - 11 au 15 février 2019

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs
Frais pédagogiques : 422,44 €
Date limite de candidature : le 25 janvier 2019

A partir d’un texte de Noëlle Renaude, mettre en jeu des marionnettes à la table, dont la manipulation se fait à vue. Le travail porte sur la transmission du mouvement, du corps du manipulateur dans le corps de la figure-marionnette.

Ce type de marionnettes est manipulé à l’aide de poignées fixées derrière la tête et le corps. Cette marionnette évolue sur un support, en l’occurrence, la table.

Programme
Mise en condition physique par un échauffement approprié, corps et voix.
Présentation des marionnettes utilisées, créations de la compagnie Arketal, leurs caractéristiques esthétiques, expressives et techniques.
Exercices de manipulation de base : travail sur la respiration, étude des états et sentiments, transposition des mots par le mouvement, anticipation du mouvement, rythme, immobilité entre deux mouvements.
Recherche autour des 3 langages : l’interprétation, le corps-matière de la figure,le mouvement dans l’espace.
Improvisations individuelles à partir d’actions simples.
Jeu par groupes d’après des extraits de textes de Noëlle Renaude.

Sylvie Osman comédienne-marionnettiste, metteure en scène.
Formée à l’Institut de la marionnette de Charleville-Mézières.
Elle alterne la mise en scène de textes d’auteurs classiques et contemporains.
Enseigne le jeu de marionnettes dans des organismes de formations artistiques en France et à l’étranger.
Intervient à l’ERACM (Ecole régionale d’acteurs de Cannes et de Marseille) depuis 2003.

CONSTRUIRE DES MARIONNETTES-TECHNIQUE DE ALBRECHT ROSER avec Alice GOTTSCHALK & Greta BRUGGEMAN- 18 février au 1er mars 2019

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, scénographes
Frais pédagogiques : 1059,38 €
Date limite de candidature : le 15 janvier 2019

Apprendre à concevoir une marionnette contemporaine en papier selon la méthode de Albrecht Roser : Créer en quelques coups de ciseaux, une tête et des mains de marionnette très expressives en trois dimensions. Apprendre à fabriquer une marionnette de petite taille et de grande taille dans des matériaux légers pour des spectacles de théâtre, ou pour des parades en extérieur.

Programme
Concevoir une tête de marionnette expressive, par la méthode du pliage et du découpage dans le papier, le carton ou le caoutchouc-mousse. Il n’est pas nécessaire de savoir sculpter ou modeler pour créer un volume. L’assemblage se fait par la méthode du collage.
Dessiner puis construire une « marionnette à la table », de petite taille en papier ou en carton.
Agrandir le dessin pour fabriquer une tête beaucoup plus grande en caoutchouc-mousse.
Structurer la tête avec des tiges de rotin.
Construire les mains en caoutchouc-mousse.
Colorer les figures avec des peintures adaptées.

Notre atelier ne permet pas de construire des marionnettes au-delà de 2m.

Le cours se fait en anglais, la connaissance de l’anglais est donc souhaitable.

Alice Gottschalk, marionnettiste, metteur en scène.
Formée à l’École d’art Dramatique « Ernst Buch » à Berlin et à l’Université de Musique et des Arts du Spectacle à Stuttgart.
Assistante du professeur Albrecht Roser à l’Académie Internationale du Connecticut aux Etats Unis et à sa « Masterclass » Internationale à Stuttgart.
Elle enseigne la construction, le jeu et l’expression corporelle, dans des universités et anime des ateliers en Allemagne et à l’étranger.
En 2004, elle crée la compagnie FAB-Theater.
Elle collabore dans les spectacles de Frank Soehnle ainsi qu’avec d’autres artistes de renommée allemande.

Greta Bruggeman constructrice de marionnettes, scénographe.
Formée à l’Institut de la marionnette de Charleville-Mézières.
Depuis 1984 construit les marionnettes et scénographies des créations de la Compagnie Arketal.
Enseigne l’art de la marionnette dans l’Atelier d’Arketal et d’autres centres de formation à la marionnette en France et à l’étranger.

CONSTRUIRE UNE MARIONNETTE JAPONAISE BUNRAKU avec Thomas LUNDQVIST - 4 au 20 mars 2019

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, scénographes
Frais pédagogiques : 1733,84 €
Date limite de candidature : le 8 février 2019

Le Bunraku met en scène des marionnettes extraordinairement complexes et précises, dont les critères de fabrication et de manipulation sont codifiés depuis le XVème siècle. Les yeux bougent dans leurs orbites, les sourcils sont mobiles.
Thomas Lundqvist propose la fabrication d’une marionnette Bunraku simplifiée,qui permet le montage de tous les éléments de la marionnette traditionnelle : tête, bras, corps, yeux et bouche articulés. Conformément à la tradition, ceux-ci sont sculptés dans le bois (hévéa) avec des outils traditionnels japonais.
Le stage propose la sculpture de la marionnette, l’assemblage et la finition de la tête et des mains.

Programme
Sculpter la tête dans un bloc en bois d’hévéa.
Couper la tête en 2 dans le sens de la largeur.
Évider les 2 parties de la tête afin de placer les articulations des yeux et de la mâchoire, la recoller une fois les fils installés à l’intérieur du crâne.
Sculpter le cou et la poignée. Évider le cou pour le relier au crâne par un ressort et à la poignée de manipulation par une pièce de bois en tilleul.
Construction des avant-bras et des mains.
Installer les fils à l’intérieur du crâne en les reliant aux manettes de manipulation.
Le haut des bras est en ouate ; les cuisses et le bassin en bois et carton ; le buste en toile de jute.

Le cours se fait en anglais, la connaissance de l’anglais est donc souhaitable

Thomas Lundqvist est constructeur de marionnettes, sculpteur et marionnettiste.
Diplômé de l’académie des Beaux Arts de Stockholm, Thomas Lundqvist applique son art en particulier à la marionnette du théâtre japonais, dont il est devenu le meilleur spécialiste européen.
Il a enseigné à l’Institut dramatique de l’Université de Stockholm et à l’École de Théâtre de marionnettes de Turku (Finlande)

MASTER CLASS JOAN BAIXAS avec Joan BAIXAS - 25 au 29 mars 2019

Nombre de participants : 6
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, auteurs, metteurs en scène
Frais pédagogiques : 743,82 €
Date limite de candidature : le 15 février 2019

Une rencontre exceptionnelle avec un artiste marionnettiste plasticien de renommée internationale.
Faire surgir une proposition dramatique à partir de fabrication et de jeu avec les matériaux les plus divers.

« J’aime particulièrement cette profession, car en elle, je peux développer dans le même temps et en dialogue entre eux plusieurs langages artistiques qui m’intéressent : la peinture, la littérature, la mise en scène et je peux le faire d’une forme très malléable, très directe, artisanale. »

A l’Atelier, à travers la fabrication et le jeu avec différents matériaux, ce sera l’occasion aussi d’échanger sur l’état du marionnettiste, l’origine des créations, la vie des spectacles, la rencontre avec les publics si divers, les échanges artistiques, les expérimentations plastiques.

« Je pense que les marionnettes ont devant elles autant de champ que les autres arts, inépuisablement et d’une manière spéciale. Les marionnettes dans le théâtre sont au théâtre d’acteurs ce que la poésie est au roman : un monde à part, fait des mêmes mots, tenu par la même grammaire, mais dans une expérience totalement différente. »

Rencontre avec un personnage qui met au-dessus de tout dans son travail, les valeurs de « l’artisanat considéré aussi comme travail méthodique répétitif, insistant, personnel, la vieille réflexion qu’on ne peut rien faire sans effort », « la générosité avec la vie, » et « la radicalité, aller aux racines, au fond des choses ».

Joan Baixas pratique la marionnette depuis 1967 avec sa compagnie « Putxinellis Claca » devenue 10 ans après et jusqu’en 1989 « Le Théâtre de la Claca »
Ses spectacles mêlent théâtre, marionnettes et arts plastiques. Il a travaillé avec Mirò, Saura, Tàpies, Brossa, Mariscal, Matta…
Il se consacre ensuite à son œuvre personnelle, picturale, littéraire et théâtrale.
Il participe aussi à des activités d’enseignement auprès nombreux établissements en Espagne et en Europe.

STAGE POP UP ET THEATRE DE MARIONNETTES DE LA DRAMATURGIE A LA MISE EN JEU avec Damien SCHÖËVAËRT & Pierre BLAISE - 3 au 13 juin 2019

Nombre de participants : 8
Public : Professionnels du spectacle, marionnettistes, comédiens, conteurs, scénographes, plasticiens.
Frais pédagogiques : 1145,53 €
Date limite de candidature : le 10 mai 2019

Le livre POP UP peut être présenté sous une forme théâtrale, au même titre que les théâtres de papier.
Il se prête à un répertoire infini, des légendes populaires aux pièces classiques et contemporaines.
La technique du POP UP pour le théâtre doit prendre en compte un ensemble de contraintes bien spécifiques qui feront l’objet du stage, contraintes des matériaux, lisibilité du dépliage, du jeu, du rythme.
La mise en jeu des théâtres pop up demande d’autres qualités au conteur, au marionnettiste, au comédien, au concepteur. C’est une expérience visuelle qui est proposée au spectateur. En même temps qu’une délicate manipulation qui est exigée de l’acteur.

Programme
La grammaire du Pop up :
familiarisation avec les fondamentaux du Pop up ; apprentissage des systèmes et mécanisme d’animation ; dramaturgie du pli ; apprentissage d’une « grammaire » du pliage, rotation, retournement, reversions, recouvrement…; spécificités et contraintes du pop up sur scène.
Scénarimages d’après des textes proposés par Pierre Blaise et application à la scène à partir d’un storyboard.
Mise en volume : Fabrication de marionnettes et des décors en pop up.
Mise en jeu : Par une approche de l’organisation du récit, de l’espace plan, de la mise en scène et de la mise en jeu, l’étudiant construira ses propres procédés du dire et du « voir dit » spécifiquement adaptés à la technique.
Le stage portera ainsi sur l’interprétation vocale et gestuelle, les signes de la main en rapport avec la désignation et la manipulation d’images fragmentées.

Damien Schoevaërt ingénieur papier morphologiste biomathématicien.
Chercheur à l’Université Paris-Sud, il poursuit ses recherches sur l’analyse et la modélisation du mouvement cellulaire par vidéographie à l’Institut universitaire d’hématologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris.
Depuis toujours intéressé par la forme dépliée, il présente en 1991, le premier livre Pop up théâtral, au Festival de Charleville-Mézières.
Il a réalisé par la suite une trentaine de Pop up pour la Scène, sur des thèmes variés et le plus souvent accompagné d’un Ensemble musical.

Pierre Blaise directeur artistique du théâtre sans Toit, metteur en scène marionnettiste, directeur du Théâtre aux mains Nues.
Il rencontre le maître de marionnettes chinois Li-Tien Lu qui déterminera sa volonté de se diriger vers le théâtre de marionnettes. Ses premiers rôles lui sont confié par Alain Recoing.
Il participe à la génération des marionnettistes engagés au Théâtre National de Chaillot par Antoine Vitez. Considérant la marionnette comme un instrument théâtral, il développe une méthode fondée sur la dramaturgie du jeu.
Il a enseigné à l’École Charles Dullin, au Grenier de Toulouse, au Théâtre National de Chaillot, à l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières.
Il intervient dans des conservatoires et de nombreux stages.

Menu